Catégories
Accueil Evenement

Etude Le Bureau de Com – Sortie de confinement : les influenceurs sont-ils les mêmes ?

Parce qu’ils entretiennent un lien fort avec leur communauté et qu’ils représentaient un canal de communication particulièrement regardé, les influenceurs n’ont jamais été autant plébiscités par les annonceurs que pendant le confinement. La crise sanitaire aurait-elle mise en lumière leur véritable rôle ? Qu’en pensent-ils ? Leurs exigences et leurs attentes ont-elles évolué ? Sont-ils les mêmes dans le “monde d’après” ? Pour le savoir, nous leur avons posé la question et leur réponse est unanime, ils renouent (enfin) avec l’Influence, la vraie.

Les attentes de leurs communautés au coeur de leurs préoccupations

Si 62,5% des micro influenceurs déclarent avoir maintenu leurs partenariats avec les marques négociés avant le confinement, ils n’ont cependant pas pour autant maintenu le brief initial (81% d’entre eux ont adapté le message au contexte sanitaire).
Challenges, live, jeux concours, vidéos en tout genre, ils ont redoublé de créativité pour proposer des contenus toujours plus originaux et divertissants quitte à aborder de nouvelles thématiques. En effet, 61% des influenceurs interrogés déclarent avoir adapté leur ligne éditoriale aux attentes durant le confinement, faisant apparaître sur leurs feed des contenus et sujets jamais abordés auparavant, en tête les sujets “food” suivis de près par les sujets “bien-être”.

Une relation avec leurs communautés sans filtre, plus intime

Si cette période d’hyper connexion a naturellement permis d’observer des taux d’engagement plus élevés de la part des internautes (93% des micro-influenceurs constatent plus d’engagement et de visibilité) les contenus des influenceurs et leur manière d’interagir avec eux n’en sont pas moins responsables. Cette période à la maison semble avoir révélé les influenceurs sous un autre jour, plus authentiques, plus vrais, se livrant davantage à leurs communautés sur leurs émotions … sans filtre.
Ces échanges plus intimes ont pour 58% des influenceurs fait évoluer positivement leur relation avec leurs communautés. Plus d’échanges personnels, plus de conseils et in fine, plus de crédibilité.

Une relation marque-influenceurs réinventée

Pour 59,5% des influenceurs interrogés, cette crise aura un impact certain sur la relation qu’ils entretiennent avec les marques. Moins de quantité pour plus de qualité, c’est ce à quoi aspirent les influenceurs qui déclarent vouloir être plus sélectifs dans leurs choix de collaborations, privilégier les relations sur le long terme et vouloir plus de liberté dans leur création de contenu. Si cette période à mis en évidence leur capacité à s’adapter et à engager, elle confirme également leur professionnalisme et leur parfaite connaissance des attentes de leurs communautés. Et si la clé d’une stratégie réussie n’était tout simplement pas de leur faire confiance et de repenser la relation de Partenaire ?

Vers une Influence utile et raisonnée

62,5% des micro-influenceurs interrogés pensent que la crise aura un impact sur leur rôle.
Cette crise semble agir comme un révélateur, les influenceurs doivent s’adapter, redéfinir leur rôle plus que jamais utile : prise de position, rapprochement avec les institutions, nouvelles formes de communications, ils se sont positionnés comme de véritables relais de prévention (66% des influenceurs ont diffusé des messages de prévention) et créateurs de tendance. Ils ont renoué avec leurs plus intimes convictions et l’essence même de ce qu’est l’influence, plus authentique, plus transparente, plus raisonnée, plus vraie.

Les réponses des influenceurs, avec qui nous travaillons chaque jour, renforce les convictions du Bureau de com sur l’influence. Depuis la création de l’agence, nous plaçons le relationnel comme un vecteur central de performance. Nous pensons que cette relation doit être incarnée pour être réelle et authentique. Plus que jamais, l’influence la vraie, est la garantie de partenariats pertinents et efficaces.

Méthodologie : nous avons interrogé des influenceurs lifestyle et famille avec qui nous avons l’habitude de travailler : principalement des micro-influenceurs (entre 10k et 100k) et des nano-influenceurs (entre 2k et 10k) sur la base d’un questionnaire en ligne qualitatif et quantitatif. Cette étude a été construite autour de quatre grandes thématiques (création de contenus, communauté, la relation avec les marques, l’influence d’après) afin d’avoir une vision globale sur la manière dont les influenceurs ont vécu le confinement et l’impact que cette crise va avoir sur l’influence de manière générale.